Née à KAMONYI (RWANDA) en 1983, Angélique Mukamurenzi est en terminale de Maîtrise en Relations Internationales et Diplomatie à l’Université Mount Kenya (Kigali). Elle travaille aussi ponctuellement pour l’OPEDUC en rédigeant leurs projets (Organisation for the Promotion of Education :  ONG locale basée à Rulindo qui coopère avec la Haute Ecole Hainaut Condorcet).Avec 4 langues à son actif (Kinyarwanda, Anglais, Français, Swahili), elle multiplie les interactions de tous horizons. Sociable et persuasive, elle parvient même à faire changer certains comportements grâce à sa manière de communiquer.

De novembre 2018 à janvier 2019, Angélique a réalisé un stage au sein du Service des Relations Extérieures (SRE) de la Province de Hainaut. L’objectif portait sur l’acquisition d’expérience en matière de gestion de projets axées sur les résultats du début à la fin. Ceci, pour qu’elle puisse, in fine, poursuivre sa carrière professionnelle au Rwanda en tant que gestionnaire de projets et qu’elle ne limite plus ses activités à l’OPEDUC au stade de rédaction. Pour ce faire, elle a, durant 3 mois, suivi le travail quotidien des membres du SRE qui l’ont accompagnée et orientée tout au long de son stage. Munie de brouillons de projets qu’elle souhaitait voir se réaliser au Rwanda, l’équipe du SRE lui a fourni les clefs et outils nécessaires afin qu’elle puisse mener un réel travail de réflexion sur comment gérer un projet lié à la coopération internationale. Ce processus de formation visait à la mettre en situation réelle et à la pousser à se poser les bonnes questions pour ses projets futurs. 

CURRICULUM VITAE

EDUCATION

2016-2019 : Maîtrise en Relations Internationales et Diplomatie à l’Université de Mount Kenya (Kigali)

2008-2012 :  Journalisme et Communication à l’Université Nationale du Rwanda

2003 : Enseignement secondaire au centre islamique de Kigali

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

DEC.2011-2017 : Journaliste pigiste pour le journal IMVAHO NSHYA

DEC. 2012-2014 : Public Relation et Responsable du Service Accueil au District de Rulindo

JANV. 2015 – AOUT 2016 : Chargé de JADF (Joint Action Developpement Forum) au District de Rulindo

Depuis NOV. 2016 :  Public Relation et responsable service clientèle au Fonds spécial de Garantie                                       

 

 

Les projets internationaux sont primordiaux car ils nouent des liens de tous horizons afin d’échanger diverses expériences qu’elles soient culturelles ou historiques et d’enrichir leurs connaissances dans différents domaines. Ces relations peuvent aussi contribuer au développement quand les projets sont bien étudiés et bien exécutés. Suite à la mondialisation et le développement de la technologie, le monde actuel est comparable à un petit village où les frontières ne freinent plus les potentialités afin d’agir et d’initier des projets liés à la coopération internationale.

Sa philosophie 

« Ne jamais baisser les bras ». Dans ma langue maternelle (Kinyarwanda), il y a un proverbe qui dit « imbuto y’ umugisha yera ku giti cy’umuruhu » ce qui signifie que le fruit du bonheur se cueille sur l’arbre de la peine.

Dans la vie est parsemée de difficultés. Le secret pour les surmonter et continuer malgré tout est de ne jamais se sentir victime mais d’apprendre malgré tout. Il suffit de regarder autour de nous : tant de personnes ont pu réussir malgré les obstacles rencontrés !

Son univers

Le cinéma, la musique, la lecture et me retrouver entourée des gens que j’aime …

Ses valeurs 

Loyauté, intégrité

Anecdote lors de son stage en Belgique

Chez moi, au Rwanda, les passages pour piétons n’existent pas. Les chaussées sont remplies de voitures, motos, vélos qui partagent toutes ces routes avec les piétons.      En Belgique, je ne savais pas que les piétons n’étaient pas autorisés à traverser les autoroutes. Tout près de mon logement, il y avait une autoroute. Pendant mes deux premières semaines de stage, je l’ai traversée quotidiennement. Je ne voyais effectivement personne d’autre la traverser, mais je pensais que c’était tout simplement dû au fait que tout le monde était motorisé ou avait des horaires différents et donc était chez soi à cette heure-là.  

Un jour où j’attendais pour traverser, j’ai vu les chauffeurs me regarder de travers, quelqu’un m’a même fait des signes me faisant comprendre que j’étais dingue !!! C’est comme ça que j’ai réalisé que c’était interdit. Une seule dame s’est arrêtée et forcément les voitures derrière elle aussi… afin de me laisser passer. Je suppose qu’elle a compris que je n’étais pas d’ici. C’est bien plus tard que j’ai aperçu un pont en dessous duquel les piétons peuvent circuler via un raccourci.

 Ce qui m’agace : Les hypocrites, les gens qui se croient supérieurs aux autres aimant les écraser…  

 

Ce qui m’émerveille :  Apprendre de bonnes nouvelles, obtenir des informations positives…

 

 

Livre: Ce livre inculque au lecteur qu’à tout moment, la roue tourne et les rôles peuvent se renverser. Quoi qu’on fasse dans la vie, il faut agir le cœur tranquille, le karma existe. D’ailleurs, si j’avais des pouvoirs magiques, je ferais en sorte de débarrasser l’humanité de la méchanceté… ce qui diminuerait les cœurs brisés de manière considérable !

 

 

Pour terminer ce portrait, Angélique souhaitait écrire un petit mot concernant le Service des Relations Extérieures de la Province de Hainaut :

Lors de ces 3 mois passés en Belgique, j’ai vu et appris beaucoup de choses nouvelles. Je tenais à vous remercier tous au sein de la Province de Hainaut de m’avoir soutenue, aidée et tant appris. Merci aussi et surtout pour votre patience envers moi. J’ai énormément de gratitude, surtout envers l’équipe du Service des Relations Extérieures. Merci encore à tous pour votre gentillesse… j’espère vous revoir un jour.

Angélique.